Info sur le projet

Information sur le projet

 

Développement de l'ICMS

 

COBRA devient ICMS - Historique

La plate-forme nationale belge «Incident & Crisis Management System» est basée sur le logiciel COBRA, dont le développement a commencé en 1998. La première version était opérationnelle en 2000.

CEMAC et DGI ont signés un accord de coopération stratégique en 2014 pour la poursuite du développement - entre autres – en Europe.

C'est via cette structure de collaboration qu'un offre est remis dans le cadre d'un appel d'offres Européen pour sélection du système de base pour l'ICMS et que COBRA est retenu vis-à-vis douze autres offres nationaux et internationaux.

 

 

 

COBRA devient ICMS - Projet phase 1

Les travaux d'adaptation du logiciel standard aux exigences belges ont commencés en janvier 2016. La définition du cadre des modifications est faite par le Service Public Fédéral Intérieur comme commanditaire et par les futurs utilisateurs . Cela se fait à travers des groupes de travail qui se réunissent chaque semaine avec des experts de TCD afin de discuter et déterminer par module les modifications nécessaires et les améliorations apportées au logiciel par module.

 

Plusieurs équipes mixtes – belgo-américaine de TCD travaillent à base des données fournies par les groupes de travail sur l'adaptation du logiciel, la préparation du matériel de formation, les traductions, le roll out technique et d'autres aspects de la mise en œuvre de l'ICMS.

 

L'ensemble du projet est géré par Agile project management avec des sprints typiques de 2 à 3 semaines.

 

 

 

 

ICMS depuis 01-JAN-2017

Le 31 décembre 2016, ICMS est devenu opérationnel.

Depuis lors, ICMS a été mis à la disposition des autorités belges, des services d'intervention et des «partenaires directs» dans la gestion de crise 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Dès le début, 4 000 entités fonctionnelles ont été reliées via ICMS.

Quelques exemples ...

  • Toutes les zones de secours belges
  • Tous les hôpitaux un services 'urgences', Dir-Med, Croix-Rouge, ...
  • Tous les services de la police fédérale et toutes les zones de la police locale
  • Les unités de protection civile
  • Toutes les unités militaires, y compris les entités spécialisées telles que MIK, SAR, SEDEE
  • Tous les 112 et CIC
  • Les services de planification d'urgence de tous les provinces
  • Toutes les communes belges
  • Tous les responsables de la planification d'urgence
  • Entités spécialisées telles que CCB (Cyber), FAVV (Sécurité alimentaire), FANC (Contrôle nucléaire)
  • Les ministères nationaux (services publics fédéraux): intérieur (promoteur du projet), santé publique, défense, mobilité, économie, ...
  • Opérateurs d'installations nucléaires
  • Opérateurs d'infrastructures critiques
  • Entreprises Seveso, seuil haut
  • Services publics (Fluxys, Elia, gestionnaires de réseau de distribution)
  • Aéroports et ports maritimes belges
  • Gestionnaires de voies navigables, infrastructure routière, ...

 

 

 

Développements supplémentaires

Un développement de fonctionnalités supplémentaires et de modules entièrement nouveaux - initialement exclus du système ICMS - a démarré en 2017 sur la base du développement de nouvelles «exigences des utilisateurs».

Le programme DEV (développement) de 2017 implique:

  • 180d & BE-Alert: relier ICMS à la plate-forme BE-Alert et activer la validation automatique des données dans ICMS (également pour établir la conformité GDPR);
  • Indicateurs de risque: ajout d'un tableau de bord des indicateurs de risque nationaux, dont certains avec 'push' de la situation en temps réel vers ICMS;
  • RPAS - Chem.DET: lien en temps réel entre ICMS et le système aérien piloté à distance de la Protection civile (drone) avec des détecteurs chimiques;
  • Safer intégration: intégration des panaches de dispersion chimique;
  • W..S: extension des liaisons en temps réel via de nouveaux services Web orientés vers données et données géographiques;
  • MedOps1: gestion en temps réel de la capacité nationale en lits d'hôpitaux et en capacité de traitement médical.

 

Tous ces modules sont prévus à être intégrés dans le système opérationnel avant la fin de 2017.

 

 

 

 

Un projet unique

 

Plusieurs éléments contribuent au caractère unique de l'ICMS:

 

  • Le système offrira tout un pays en une fois une suite unique d'outils opérationnels. Cette situation est sans précédent au regard d'autres systèmes nationaux existants à l'étranger.

 

  • Le "time to implement " - ce qui est le temps entre la sélection du système et le déploiement pour les utilisateurs – est, vu l'échelle à laquelle cela doit être fait, unique et extrêmement ambitieux. Néanmoins, ceci est un encouragement pour toutes les personnes impliquées à faire un effort maximum et à prendre des décisions dans un délai assez court.

 

  • Les groupes de travail réunissent des représentants de tous les niveaux de pouvoir concernés, qui abordent non seulement la technologie, mais également l'aspect méthodologique de la gestion de crise en Belgique..

 

  • Le commanditaire opte pour implémenter simultanément EDXL dans les structures de données et de réaliser le plus possible des couplages avec des banques de données externes (via web services).

 

  • Le choix conceptuel d'adapter plusieurs instruments pour établir une conformité avec des standards contemporains (ONU, UE, OTAN, ...) augmentera d'une manière significative la qualité de la gestion de crise interne aussi bien que les possibilités de collaboration internationale via ICMS.

 

  • Concepts de gestion des données et data ownership sont concrètement adaptés: les propriétaires de données source auront la possibilité de gérer directement leurs données à travers ICMS.

 

  • L'ICMS serra l'élément pivotant et / ou l'intermédiaire pour l'intégration de nombreux flux d'informations, et pour les systèmes de gestion de crise. Le couplage avec BE-Alert, le nouveau système d'alerte de la population, en est le premier exemple.

 

 

 

 

 

 

EDXL ? EDXL !

 

EDXL - Emergency Data Exchange Language - est une collection de normes mondiales visant spécifiquement à l'échange de données électroniques dans le cadre de la gestion des urgences.

Les systèmes où les structures de données sont construites conformément à la norme (s) EDXL peuvent être liés d'une manière très simple les uns avec les autres et échanger des données lisibles par l'homme et des données machine-machine.

 

Dès le début du projet, SPF Intérieur, en consultation avec CEMAC et Dynamis, a décidé de suivre les normes EDXL pour tous les modules à adapter et pour tours les modules à développer:

 

  • EDXL-CAP (Common Alerting Protocol)
  • EDXL-DE (Data Elements)
  • EDXL-GIS (Cartografie / Risk Mapping)
  • EDXL-HAVE (Hospital Availability)
  • EDXL-RM (Resource Management)
  • EDXL-SITREP (Situation Reporting)
  • EDXL-TEP (Tracking of Emergency Patients)

 

Ce choix est innovant, ce qui fait de la réalisation de l'ICMS un projet avancé, de technologie de pointe ... au niveau mondial!

 

Finalement le développement fonctionnel prend en compte d'autres normes et recommandations, telles que la directive "Only Once – Once Only", des éléments d'INSPIRE et l'évolution des normes de données nationales.

 

 

 

Follow us on twitter

@ICMS_BE

Project

on behalf of

BE Home Office